«

»

Jan 26

Voilà le premier portrait

Comme promis lors de mon chalenge, je vous présente le premier d’une galerie de portraits qui traite des événements qui changent une vie.

arthérapir

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Céline Potier,

Tout a commencé le jour où la personne que j’aimais le plus au monde a oublié mon prénom.

Ma grand-mère était atteinte de la maladie d’Alzheimer.

C’est cette maladie qui l’a emportée il y a 11 ans.

J’ai, de mon côté développé une maladie de l’intestin, la Recto Colite Hémorragique.

A partir du moment où elle a oublié qui j’étais, je crois bien que moi même j’oubliais qui j’étais !

Je l’ai accompagnée les 4 derniers mois de sa vie lorsqu’elle était en état végétatif.

Quelques mois après son décès, j’ai eu le besoin de peindre.

Du côté de ma santé , les crises étaient régulières et j’ai commencé à m’intéresser à des méthodes autres que la médecine classique (tout en gardant mon suivi et mon traitement).

Un homéopathe m’a fait enlever le plombage de mes dents pour que je me libère du mercure.

Puis j’ai découvert la kinésiologie, les méridiens, l’importance des émotions, la notion de s’aimer (c’était une première pour moi), mais à cette époque je n’en ai pas compris toute l’importance et ce que cela impliquait vraiment.

Au fil des années les épreuves se succédaient , santé et couple…

J’ai fait appel à la psycho-généalogie, qui m’a permis de commencer à me « délier » (ma mère, mon mari).

J’ai essayé également l’hypnose afin de me libérer de certaines souffrances, accéder à des ressources insoupçonnées présentes en moi..

De temps en temps je refaisais une séance de kinésiologie.

Puis j’ai repris des études d’art-thérapie éclairée par la psychanalyse.

J’ai découvert plus profondément l’inconscient.

Je continuais mon travail psychologique et les crises de RCH se sont espacées.

Mon corps souffrait moins alors j’ai « oublié » mon corps !

Pour mes 40 ans , je me suis tournée vers une cousine qui était en formation de kinésiologie, elle su me rappeler l’importance du corps, que tout passe par le corps !

Elle m’emmena voir une acupunctrice qui me dit que j’avais en effet mentalement bien travaillé et avancé mais que mon corps avait besoin de plus de temps !

8 jours plus tard , je faisais la rencontre pour mon travail d’un praticien en Chi Nei Tsang, il me rappela la notion de s’aimer soi même et celle de « digestion des émotions ».

Je me suis alors engagée sur ce chemin.

11 ans après le décès de ma grand-mère, en pleine séance  de Chi Nei Tsang, j’ai revu son cercueil passer à côté de ma tête, je me suis effondrée.

J’ai réalisé à cet instant que cela faisait 11 ans que je survivais mais que je ne vivais plus. J’ai pu digérer la sensation d’être morte avec elle.

Ainsi, j’ai, pas à pas, repris confiance en moi, retrouvé la joie de vivre, toutes ces choses qu’elle avait mises n’étaient pas partie avec elle, tout était là, en moi, il fallait seulement que j’ai envie de les voir, de m’aimer et me respecter pour y accéder à nouveau.

J’ai pu ainsi me « re lier » avec compassion, à mon être et aux autres.

Cet événement a tout changé, ma vie a pris une autre direction et m’a révélée à moi-même.

je suis aujourd’hui Art-thérapeute.

Céline.

celine.potier@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>