«

»

Mar 11

Une petite métaphore…

Les quatre bougies brûlaient lentement.

L’ambiance était tellement silencieuse qu’on pouvait entendre leur conversation.

La première dit: « Je suis la PAIX ! Les gens n’arrivent pas à me maintenir. je crois que je vais m’éteindre ».

Et, diminuant son feu rapidement, elle s’éteint complètement.

La seconde dit: « Je suis la FOI ! Je suis superflue, les personnes ne veulent rien savoir de moi. Cela n’a pas de sens que je reste allumée ».

Quand elle acheva de parler, une brise souffla sur elle et l’éteignit.

Triste, la troisième se manifesta à son tour: « Je suis l’AMOUR ! Je n’ai pas la force pour continuer, les gens me laissent de côté et ne comprennent pas mon importance. Ils oublient même ceux qui sont proches et les aiment ».

Et sans plus attendre, elle s’éteignit.

Soudain, un enfant entre et voit les trois bougies éteintes: « Mais, c’est quoi ça ? vous devez être allumées jusqu’à la fin ! ».

En disant cela, il commença à pleurer.

Alors la quatrième bougie parla: « Ne sois pas triste, tant que j’ai ma flamme nous pourrons rallumer les autres bougies.

Moi je suis l’ESPOIR !  » Avec des yeux brillants, il prit la bougie de l’espoir et alluma les autres.

Que l’espoir ne s’éteigne jamais à l’intérieur de nous.

Et que chacun de nous sache être l’enfant qui, avec l’ESPOIR, rallume la PAIX, la FOI, l’AMOUR.

 

Voilà une jolie petite métaphore ! Et on peut la prendre telle qu’elle est.

On peut aussi y chercher un petit complément d’explication:

La PAIX est bien sûr celle qui devrait régner  sur notre belle planète, mais elle est aussi la paix ressentie, la paix intérieur.

Être en paix avec soi-même.

La FOI peut être une croyance spirituelle ou religieuse, mais elle est surtout la foi en soi; croire en ses qualités et avoir confiance en ses propres ressources.

L’AMOUR, là encore est bien évidemment l’amour que l’on ressent pour les autres , mais de manière tout aussi évidente, il  s’agit de s’aimer soi-même, d’avoir assez d’estime de soi et cela commence par l’acceptation de qui on est ainsi que le respect que l’on doit avoir de sa propre personne.

Quant à  l’ESPOIR,  il n’est pas l’optimisme benêt  que tout va s’arranger, mais bien la conscience que les épreuves rencontrées sont des  leçons ou des passages obligés pour grandir, évoluer et s’épanouir.

…Et l’enfant me direz vous ?

Celui-là est certainement le plus important !  Il est le trésor caché au plus profond de nous, il habite notre inconscient et a besoin de toute notre attention et notre bienveillance; ne le négligeons pas et rassurons le en permanence car c’est lui qui détient le « pouvoir »…

Dites moi ce vous en pensez , si vous connaissez d’autres métaphores et venez les partager avec nous.
Comme toujours, aimez et partagez.
bonne journée.
Pascal.

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

(2 commentaires)

  1. Gwladys

    Un texte magnifique, merci !

  2. Le Gendre

    Le texte sur la métamorphose m’a passionnée.
    Chez moi les quatre petites bougies sont allumées un temps de…puis s’éteignent un temps de…
    Mais j’espère bien qu’un jour elles resteront plus longtemps allumées( je ne demande pas toujours…)
    Solange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>