«

»

Août 24

Tout est connecté…

Une fois n’est pas coutume.

 

Aujourd’hui je vais peut-être vous donner envie de lire ce livre: « Le Chamanisme » de Audrey Mouge, en vous donnant un extrait de cet ouvrage.

(« La théorie quantique, déclare le physicien américain Fritjof Capra, nous oblige à considérer l’Univers non plus comme une collection d’objets mais plutôt comme un réseau complexe de relations entre les diverses parties d’un tout unitaire. »

« Tout est connecté. Dans le monde quantique, cela s’appelle la non-localité ou non-séparabilité, rappelle Lyne McTaggart.

Fondamentalement, il y a non pas des objets séparés mais un lien, c’est-à-dire une connexion si intriquée, si essentielle et si profonde qu’il est impossible de dire où une chose s’arrête et où l’autre commence. C’est la même chose avec nos corps.

Nous devons nous concevoir nous-mêmes comme autre chose qu’un ensemble d’éléments solides. Je ne suis pas seulement un  paquet de cellules différent du vôtre. A un niveau quantique, nous sommes, vous et moi, comme des petits nœuds sur la même corde, nous faisons partie d’un immense champ d’énergie auquel nous sommes tous reliés: c’est cela la réalité qui nous englobe. Nous envoyons en permanence de l’information à ce champ. Et c’est aussi par ce moyen que nous pouvons recueillir l’information. »

En effet, en plongeant profondément dans la nature même de la matière, au niveau subatomique, la science -en particulier, les spécialistes de la physique quantique et de la médecine énergétique- reconnaît aujourd’hui qu’au delà des apparences toute matière est d’abord énergie, informations et vibrations, en perpétuelle interaction avec tout ce qui l’entoure. Tout est interconnecté et indépendant. Le monde du vivant -humains, animaux, minéraux, plantes, éléments- comme tout ce qui existe dans l’univers n’est donc pas constitué d’objets séparés, comme nous le pensions jusqu’alors, mais de relations.)…….

…….(En mécanique quantique, explique le scientifique et bouddhiste Trinh Xuan Thuan, astrophysicien américain d’origine vietnamienne, professeur d’astronomie à l’université de Virginie, et chercheur à l’Institut d’astro-physique de Paris, on observe des phénomènes qui ne peuvent se comprendre avec la seule référence de la réalité « normale ». Nous y retrouvons le concept bouddhiste de l’interdépendance: chaque partie porte en elle la totalité, et de chaque partie dépend tout le reste. l’Univers n’est pas fait d’entités solides et distinctes, mais il est comme un vaste flux d’évènements et de courants dynamiques, tous interconnectés et interagissant continuellement.)………….

Comme toujours, dites ce que vous pensez de ces quelques lignes.

Partagez si cela vous a plu.

bonne journée.

pascal.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

(3 commentaires)

  1. meunier

    Ce message me fait « vibrer »! En effet, après avoir abordé le bouddhisme religieux, je me suis plongé dans le bouddhisme philosophie et la méditation de pleine conscience. La lecture d’H Reeves en complément (« les secrets de l’Univers »), et ma conception « matérialiste » de l’univers et de la vie est non pas… ébranlée, mais bouleversée. Je suis en plein cheminement au milieu du l’inexistence du moi, de l’impermanence, de l’interdépendance. Je vais lire ce livre sur le chamanisme qui semble très riche de matière à réflexion. Je resterai quand même prudent à propos de la physique quantique: je n’en connais que quelques lignes de vulgarisation, et je ne voudrais pas que cette méconnaissance laisse le champ libre à des manipulateurs… Merci Pascal de cet écrit.

  2. feutren

    Bonsoir,

    J’ai bien aimé cet article un peu complexe mais tellement vrais ! Tout est connecté…et surtout notre corps…Je vais aussi lire ce livre sur le chamanisme car j’ai envie de mieux comprendre ! Merci à toi Pascal.

  3. ns ce que tu as écrit

    Depuis que tu as publié cela, Pascal, je ne cesse d’y penser… Et aujourd’hui, je me rappelle qu’à une époque, dans la fin des années 80 ou début des années 90, je voyais dans les sentiments ou sensations de chaque chose ou être vivant une réaction « vibratoire », expliquant attirance et répulsion, comme en musique les harmonies et dissonances. Et à l’époque, je n’avais aucune notion de la physique « quantique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>