«

»

Oct 19

Êtes vous hypersensible ?

A la fois qualité et fragilité, l’hypersensibilité est-elle faite pour le monde actuel ?

Les personnes possédant cette grande sensibilité perçoivent les choses différemment des autres.

Spectatrices de ce qui les entourent, elles ont le sentiment profond d’être différentes : « Je viens d’une autre planète » disent-elles quelquefois.

planete

De ce fait, elles se sentent isolées du monde, et, si elles font elles-mêmes le choix de la solitude, ce n’est pas par attirance pour l’ermitage ou la méditation en solitaire, mais bien par certitude d’être ainsi, protégées de l’incompréhension d’un entourage « hostile ».

Des études nous montrent que cette sensibilité concerne environ 20% de la population.

Il est remarquable de constater que le cerveau émotionnel de ces personnes est emprunt d’une forte empathie.

empathie

Ce sont des idéalistes aptes à donner, écouter et comprendre, mais incapables de se protéger de comportements qui ne seraient pas identiques aux leurs.

Voilà pourquoi, malgré un fort désir de sociabilité, elles choisissent souvent le retrait et la solitude.

Si la capacité de lire dans les pensées et déchiffrer les sentiments des autres fait naturellement partie de leur vie, alors la souffrance que ce « langage » émotionnel ne soit pas partagé est également le lot de leur existence.

Des chercheurs ont mis en évidence que les neurones miroirs (neurones spécialisés dans l’empathie, dans la perception, l’interprétation et la compréhension des émotions des autres), sont beaucoup plus actifs chez les personnes hypersensibles.

Il est important de savoir que c’est le cas dès les premières années de leur vie.

En effet,dès l’enfance, on constate une forte intelligence émotionnelle, et une grande « conscience des choses ».

Ces enfants peuvent très vite ressentir le syndrome du « vilain petit canard » et développer un stress important face à l’école et à la confrontation avec les comportements de leurs petits camarades, car le rejet est souvent un réflexe humain face à le différence.

canard

Très observateurs, ces enfants pourront  vite détecter tel ou tel mal-être chez autrui, ils en souffriront du fait de leur empathie.enfantriste

Sensibles également aux stimuli visuels et auditifs, ils seront perturbés par les ambiances bruyantes ou confuses, qui déclencheront les zones cérébrales de la douleur dès que des niveaux trop forts seront atteints.

Peut-être vous reconnaissez vous dans ce descriptif ?

Sachez alors que vous avez un système neuro-sensoriel et neuro-émotionnel plus précis et plus sensible que la moyenne et que cela fait partie de votre identité.

Vous allez devoir apprendre à gérer ces émotions, et considérer que si la souffrance est le corollaire à l’empathie, vous avez une chance d’avoir cette sensibilité et de comprendre le monde à travers elle.

Avec le temps, et quelques techniques bien senties, vous allez progressivement transformer l’empathie en sympathie et apprécier ce don singulier que la nature vous a donné.

(La sympathie étant la même chose que l’empathie, la souffrance en moins).

Commentez, partagez et dites comment vous faites pour adapter votre sensibilité au monde actuel.

Bonne journée.

Pascal.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

(1 commentaire)

  1. Olivier

    Bonjour. Je me reconnais bien là. J observe beaucoup et ressens les ambiances et le mal être de certaines personnes. L hyper sensibilité me rend fragile. Comme si J étais une éponge. Je ressens dans ses moments là une envie de solitude, de retrait et de sécurité.
    Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>